Plus d'info

Université: Le Dircab du Président piégé par des étudiants (Alakhbar Info)

Dans un entretien à la Chaine Sportive Erriyadia, le Député-maire de Nouadhibou, M. El Ghassem Bellali, s’est exprimé au sujet de l’affaire du stade municipal de la capitale économique du pays.

Dans son introduction, il a rappelé que le stade le fait qu’il soit édifié sur le terrain du stade municipal est une affaire montée de toutes pièces par le président de la FFRIM, la ministre de l’habitat et l’ex-wali sans concertation avec le conseil municipal.

Il est important de signaler que le Président de la République Mohamed Cheikh El Ghazouani lors de sa visite à Nouadhibou, en présence du président de la fédération et de la ministre d’alors, avait demandé pourquoi le stade était érigé sur le terrain du stade communal ? Et alors qu’il était encore chantier. Ce jour-là, j’ai sauvé des têtes en lui disant peut-être qu’ils n’ont pas trouvé d’espace. Du coup, le président de la République a dit que l’ancien stade devait être rénové pour donner plus de prestige à la ville.

Concernant la construction du stade, c’est un projet que j’avais mis en place avant mon départ de la commune en 1997. Et une superficie de 48000m2 avait été prévue pour abriter une infrastructure sportive, et nous étions à la recherche d’un financement pour sa réalisation.

S’agissant du financement de ce stade, l’Etat mauritanien a débloqué 1.400.000.000 MRO et sur instruction du ministre, le marché a été octroyé au Génie Militaire au moment, où, le président de la Fédération nationale du football cherchait à l’offrir à un entrepreneur, a-t-il précisé.

M. El Ghassem Bellali dira : « Après les travaux de la construction du stade, le Président de la Fédération et ses proches avaient cherché à changer le nom du stade, mais, ça ne sera pas facile, car il y a une procédure à entreprendre et sa dénomination doit passer par le conseil municipal si le ministre voit qu’il est nécessaire ».

« Par la suite, il cherchait à mettre le stade sous les bottes de son Club, FC et l’interdire aux autres clubs et formations sportives. Et tel n’a pas été le cas, parce que nous avons saisi immédiatement le ministre, et, du coup, il est a été ouvert à tous les clubs et équipes » dit-il.

Là, rappela le maire, que le président de la FFRIM avait annoncé qu’il interdira aux clubs de jouer sur la pelouse du stade si sa gestion n’est pas de la responsabilité de la fédération. A notre niveau, nous ne l’interdirons jamais à personne, renchérit l’édile de Nouadhibou.

« Je ne vois aucune raison qu’il l’empêche de passer à l’hôtel de ville qui est une institution publique, de parler avec moi ou avec l’un des quatre adjoints. Je rappelle que la mairie de Nouadhibou compte 4 adjoints, 21 conseillers et environ 500 employés » renseigne le maire.

Parmi eux des cadres issus des autres listes électorales et ils sont satisfaits de la gestion de la commune, rappelle Ould Bellali. Et je veux, dit-il, que l’opinion publique sache qu’il n’est pas important qu’il complique la chose et je mérite son respect partant du principe que je suis son père ou au moins son grand frère.

Pour toute chose, je respecte la loi, la constitution et je travaille suivant les procédures légales, note le maire.

La réussite du football mauritanien ?

L’Etat mauritanien, son gouvernement, ses institutions doivent être respectés avant tout. Et Fifa, ne peut pas sanctionner l’Etat mauritanien, mais, elle peut venir voir qu’est-ce qui a été fait de ses financements au niveau de la fédération, souligne le Député-maire. Et il a affirmé que la réussite du football mauritanien est le fruit des efforts de l’Etat mauritanien, de son gouvernement, des joueurs, du public, des sociétés publiques et privées, du grand supporter Thiarthioura.

Les causes du bruit….

« Je profite de cette occasion, pour dire que cela fait deux ans et depuis notre élection en 2018, que ni le président de la Fédération Mauritanienne de football ni aucun de ses proches n’ont foulé le sol de la commune de Nouadhibou. Si ce n’est "la campagne musclée" qu’il avait menée contre ma liste lors des élections municipales et législatives de 2018 » explique le maire.  Étant donné que nous sommes dans un État de droit, j’avais refusé d’établir un document en guise de concession sur le stade. Les raisons sont connues !

Tout cela, est devenu pour moi du passé, martèle le maire. Selon ses propos, il a toujours signifié que les portes des bureaux de la commune sont grandement ouvertes devant les visiteurs.

En plus, j’exhorte la jeunesse et les tous les clubs de football et des autres sports à sauvegarder les infrastructures et de faire du développement de l’unité nationale et de la cohésion sociale leur priorité.

Le Député-maire, a rappelé que chaque citoyen doit prouver le respect de l’Etat, des autorités, des responsables, des institutions et la chose publique. Et nous devons tous accompagner le programme du Président et de son gouvernement, conclut-t-il

 

Culture


bac
Education: Pour le goût de lire et l'art d’écrire
Mardi, 29 Août 2017 22:59
Pendant longtemps, surtout dès le début de l'école fondamentale, on a considéré la dictée
baba
Nécrologie:suite à la disparition de MADIBA, le M.P.R présente ses condoléances.
Vendredi, 06 Décembre 2013 23:26
Le Mouvement Pour la Refondation (M.P.R) a appris avec beaucoup de chagrins, la disparition du
ENQUÊTE D’OPINION NATIONALE SUR LES PRIORITÉS DES ÉLECTEURS : PREMIÈRE DU GENRE EN MAURITANIE
Mardi, 29 Octobre 2013 00:38
NOUAKCHOTT (Le 27 octobre 2013) – Dans le cadre de son nouveau programme « Soutien à la

Reportages


1arep1.jpg
Reportage-TEMWIL Petites et Moyennes Entreprises : large satisfaction de la clientèle (PHOTOS)
Dimanche, 12 Septembre 2021 20:11
Disposant d’une grande base de clientèle, Temwil petites et moyennes entreprises a réussi en
1cm.jpg
M’haijratt dotée d’un camion-citerne (REPORTAGE-PHOTOS)
Mercredi, 23 Juin 2021 22:46
Madame le maire de la commune de M’haijratt, Bourane Ahmed Bouya , a réceptionné devant les
1cv1.jpg
PHOTOS-Sauvons une vie organise une cérémonie de remise d’Attestations de fin de formation à un groupe de jeunes
Samedi, 15 Mai 2021 23:14
C’est sous un ciel brumeux dans la cour de l’hôtel Sunset que s’est tenue, ce samedi 15 mai