Université: Le Dircab du Président piégé par des étudiants (Alakhbar Info)

La ville tunisienne de Hammamet a abrité du 2 au 4 décembre courant la 9e conférence mondiale de la consultation collective des ONG sous le thème : Éduquer pour un avenir inclusif et durable.

Il s’agit du programme de développement durable à l’horizon 2030 adopté lors de l’Assemblée générale des Nations Unies tenu en septembre 2015.

La cérémonie d'ouverture a été présidée par le Ministre Tunisien de l'Education Nationale en présence de la sous directrice de l'Unesco chargée de l'Education et du Président de la Campagne Mondiale pour l’Education.

Elle a réuni plusieurs des cadres, des responsables, des spécialistes et techniques de l’Education en plusieurs des représentants des organisations non gouvernementales venus de différents pays.

Au cours de cette rencontre internationale, la Mauritanie était représentée par M. Ibrahima Amadou NIANG président de l’ong Banlieues Du Monde Mauritanie, et non moins coordinateur national de l’association Mauritanienne des communes du Sud et Mme Hawa Sidibé, présidente du Réseau Éducation pour Tous en Mauritanie. Cette conférence a été sanctionnée par un communiqué de presse.

Communiqué de Presse

9ème Conférence Mondiale de la Consultation Collective des ONG à Hammamet en Tunisie du 02 au 04 décembre 2019: Éduquer pour un avenir inclusif et durable

Transformer notre monde : le Programme de développement durable à l’horizon 2030 adopté lors de l’Assemblée générale des Nations Unies de septembre 2015 est l’un des programmes de développement les plus ambitieux à ce jour, assorti d’engagements visant à éliminer la pauvreté sous toutes ses formes et dans toutes ses dimensions, à combattre les inégalités dans les pays et d’un pays à l’autre, à protéger la planète, à créer un monde économique inclusif et durable et à favoriser l’inclusion sociale.

Les organisations de la société civile (OSC) ont joué un rôle crucial dans l’élaboration et l’avènement du Programme 2030 et leur implication demeure essentielle au succès de son examen et de sa mise en œuvre.

Le Cadre d’action Éducation 2030 qui précise les orientations de la mise en œuvre de l’Objectif de développement durable 4 reconnaît que le réseau de la Consultation collective des ONG sur Éducation 2030 de l’UNESCO (CCONG-Éducation 2030, précédemment connue sous le nom de CCONG-EPT) constitue l’un des cinq mécanismes de coordination de l’Agenda Éducation 2030, chargeant effectivement la CCONG de conduire la participation des OSC à la réalisation des cibles liées à l’éducation.

La 9e Réunion mondiale de la CCONG-Éducation 2030 qui s’est tenue à Hammamet, en Tunisie, du 2 au 4 décembre 2019, s'est appuyée sur l’expérience et sur le puissant engagement des OSC pour renforcer les initiatives collectives œuvrant à la réalisation des ODD et des cibles liées à l’éducation.

La cérémonie d'ouverture a été présidée par le Ministre Tunisien de l'Education Nationale en présence de la sous directrice de l'Unesco chargée de l'Education et du Président de la Campagne Mondiale pour l’Education.

Pour la Sous Directrice de l’Unesco, le rôle de la société civile dans le secteur de l'éducation est une question d'équité et de justice sociale tout en défendant la discrimination. Quant au Président de la Campagne Mondiale pour l'Education nos pays ne peuvent pas

atteindre les objectifs du développement notamment celui relatif à l'éducation si l'inclusion n'est pas concrète et à cet effet nous avons besoin d'actions pratiques et non de réactions.

Le ministre de l'éducation de la Tunisie a plaidé contre les exactions et les violations faites au peuple palestinien et qui le prive le droit à l’éducation. Pour lui beaucoup d'Etats à cause de l'insécurité donnent plus de priorités à l’achat des armes qu'à celui de l'éducation.

Extrait du discours du Ministre de l’éducation de la Tunisie :

« Dés que l’éducation s’affaiblit, l’extrémisme se renforce. Il n’y a pas plus facile proie que celle qui se gère ou qui se base sur l’ignorance. Il y a aujourd’hui des forces obscures qui ne souhaitent qu’avoir des peuples ignorants, parce qu’ils sont plus malléables et facilement vulnérables et c’est ce que nous voulons éviter dans nos différents pays . Nous ne pouvons jamais le faire sans une véritable option stratégique pour le renforcement des dispositifs qui sont mis à la disposition de l’éducation.

L’éducation, c’est bien sûr les élèves, les enseignants, les professeurs, les maitres, les inspecteurs et tout le personnel administratif mis à la disposition de l’épanouissement du système scolaire. Ce sont ces groupes qu’on devrait mettre en synergie et coordonner leurs efforts qui constituent une force infranationale capable de porter tout projet de l’effort de l’éducation »

Les Organisations de la société civile Mauritanienne sont représentées à cette grande rencontre mondiale par :

- L’ONG Banlieues Du Monde Mauritanie, son président M. Ibrahima Amadou NIANG qui est aussi coordinateur national de l’association Mauritanienne des communes du Sud.

- Le Réseau Education pour Tous en Mauritanie, sa présidente Mme Hawa Sidibé

Il faut rappeler que Banlieues Du Monde et le réseau éducation pour tous sont membres votants du réseau de la Consultation collective des ONG sur Éducation 2030 de l’UNESCO (CCONG-Éducation 2030, précédemment connue sous le nom de CCONG-EPT).

L’année 2019 est décisive pour l’évolution de l’Agenda 2030, car elle marque l’aboutissement du premier cycle complet d’examen des ODD, les points culminants étant le Forum politique de haut niveau des Nations Unies (HLPF) en juillet et le Sommet des Nations Unies en septembre. Cet examen quadriennal représente un moment crucial pour s’assurer que les goulets d’étranglement identifiés, les priorités et les enseignements dégagés informent et façonnent l’actuelle mise en œuvre de l’Agenda et appuyer de manière appropriée les efforts déployés par la communauté internationale pour s’acquitter de ses engagements d’ici à 2030.

L’année 2020 marquera le début de la dernière décennie de la réalisation des ODD. Il est préoccupant de constater que « malgré quelques progrès, les tendances actuelles indiquent que le monde n’est pas en voie de réaliser l’Objectif de développement durable et les cibles d’Éducation 2030, ce qui risque potentiellement de laisser de côté sur chaque continent des centaines de millions d’enfants, de jeunes et d’adultes en 2030 » (Contribution du Comité directeur ODD-Éducation 2030 au Forum politique de haut niveau – HLPF 2019).

Il existe des disparités significatives liées au sexe, à la situation économique, à la situation géographique, entre autres caractéristiques. Les données découlant de l’indice de parité entre riches et pauvres, disponibles pour 96 pays, ont permis de montrer que dans 91 des 96 pays, les enfants et les jeunes issus de ménages riches étaient moins susceptibles d’être non scolarisés que leurs pairs des ménages pauvres.

Lors de cette réunion mondiale, la réflexion sur l’équité et l’inclusion s’est appuyé sur la Déclaration de Bruxelles, la Déclaration présidentielle du Sommet sur les ODD, les conclusions du Forum sur l’inclusion (Colombie, septembre 2019), la Convention mondiale sur la reconnaissance des qualifications de l’enseignement supérieur et les recherches préliminaires du Rapport mondial de suivi sur l’éducation, qui porte sur l’inclusion et devrait être publié en mars 2020.

La Réunion est axée sur le thème principal de la discussion et de l’approbation du rôle et de l’engagement des organisations de la société civile en termes de soutien à l’équité et à l’inclusion dans la mise en œuvre de l’ODD4-Éducation 2030 dans les niveaux national, régional et mondial

La 9e Réunion mondiale de la CCONG-Éducation 2030 s’est penchée aussi sur la question des conflits, en tant que thème transversal. La fourniture de services éducatifs aux réfugiés, aux migrants et aux personnes déplacées, qui sont sujets à une vulnérabilité extrême et à l’exclusion, est particulièrement pertinente.

Enfin, sur le plan pratique, il est important de rappeler que la Réunion a privilégié une approche intersectorielle, efficace et pragmatique. Les différentes interventions ont pour but d’appuyer le partage des informations, des enseignements dégagés, des pratiques, des méthodologies, des outils et des guides qui, également applicables à d’autres contextes, peuvent contribuer à l’apprentissage entre pairs et étayer des actions concrètes dans différents cadres nationaux, régionaux et international.

M.Ibrahima Amadou NIANG-Expert en Ingénierie de développement


 

 

Recherche

Archives

Culture


bac
Education: Pour le goût de lire et l'art d’écrire
Mardi, 29 Août 2017 22:59
Pendant longtemps, surtout dès le début de l'école fondamentale, on a considéré la dictée
baba
Nécrologie:suite à la disparition de MADIBA, le M.P.R présente ses condoléances.
Vendredi, 06 Décembre 2013 23:26
Le Mouvement Pour la Refondation (M.P.R) a appris avec beaucoup de chagrins, la disparition du
ENQUÊTE D’OPINION NATIONALE SUR LES PRIORITÉS DES ÉLECTEURS : PREMIÈRE DU GENRE EN MAURITANIE
Mardi, 29 Octobre 2013 00:38
NOUAKCHOTT (Le 27 octobre 2013) – Dans le cadre de son nouveau programme « Soutien à la

Reportages


afcf1.jpg
AFCF organise une cérémonie d’au revoir au coordinateur de la coopération AECID (PHOTOS)
Samedi, 18 Juillet 2020 00:09
Le siège de l’Association des femmes Cheffes de famille (AFCF) a abrité, hier, jeudi 16 juillet
img_20200715_114352.jpg
SAFIRE-TDH-AFCF-ANAPEJ pour un dispositif d’accompagnement à l’insertion socioprofessionnelle des jeunes en situation vulnérable (PHOTOS)
Vendredi, 17 Juillet 2020 23:43
Le consortium Oxfam du programme SAFIRE (Sécurité Alimentaire, Formation, Insertion,
armaire.jpg
Rosso/Bilan : Les grandes réalisations sous l'ère du Député-maire Sidi Diarra
Dimanche, 14 Octobre 2018 11:11
La commission de la communication de la commune de Rosso avec la fin du mandat de l'actuelle