L’attitude de certains conducteurs de véhicules ne cesse d’être pointée du doigt par les citoyens qui la dénoncent. Une cliente relate sa ‘’ronde’’, après avoir pris place auprès d’un taximan enturbanné, aux lunettes teintées, téléphone collé à l'oreille, cure dent à la bouche, indocile et irresponsable.

Pour prendre connaissance de ce que c’est la folie de conduire, la hargne au volant qui conduisent en fin de compte au non respect délibéré du code de la route, il n’y a qu’à vous aventurer à payer une course et prendre un taxi à Nouakchott ville notamment durant les heures de pointes où le flux de la circulation devient plus dense.

A cet effet, nous vous relatons un fait réel, celui de Khadijetou...., une cliente

Khadijetou.....qui a eu lundi dernier, l’inextricable malchance de prendre un taxi, conduit par un jeune chauffeur indocile et irresponsable qui a commis au cours d’un trajet de 6 à 7 kilomètres, mille et une infractions, sans compter le nombre d’insultes et de vociférations à tous ceux qui conduisent devant lui, et derrière lui.

La pauvre cliente à sa descente a été abasourdie du comportement funeste extériorisé au cours de cette course payante à un tarif de 400MRU, pour une traversée à partir du Carrefour BMD pour l’Agence de voyage Moukreya sur l’axe Toujounine, alors que d’autres taximans n’encaissent que 250MRU, soit 2500 MRO en plus, en échange fort possible du tintamarre assourdissant de la musique burlesque aux paroles choquantes de la Music Rap, folkloriques, diaboliques,déplacées même parfois, ......

Le métier de taxi d’aujourd’hui , a désormais perdu de sa crédibilité, car le jeune chauffeur de nos jours, qui place l’un des pieds sur le tableau de bord, se peigne les cheveux, colle le téléphone à l’oreille pour raconter des bêtises avec celle qu’il ne cesse de tromper, n’accorde le moindre respect aux clients à ses côtés, ne ressemblent en aucun cas à son aîné, où il affichait la confiance et le respect les plus absolus envers le client.

Pour travailler de façon fructueuse et responsable, il définit une stratégie : se poster au bon endroit, au bon moment, en tenant compte du trafic, et hasarder avec les suppléments, les chemins. Face au développement des transports en commun, le chauffeur de taxi fidélise sa clientèle en lui proposant des prestations variées.

Par exemple, en tant que taxi privé, ou collectif, il peut transporter des personnes handicapées ou des malades « assis ».  Aimer conduire et rester décontracté quel que soit l'état de la circulation sont deux conditions essentielles pour exercer ce métier. Un chauffeur de taxi qui double de façon inconvenante ou qui passe ses nerfs sur ses clients ne fait pas long feu.

À éviter également : le coup de frein brutal ou la cigarette au volant. Une tenue de route irréprochable va de pair avec un sens aigu du contact. Éviter également de laisser « rouler » quelques musiques que ce soient à la défaveur de la clientèle, particulièrement quand on se retrouve en famille. Le chauffeur de taxi doit être professionnel de la route et s'adapter au trafic, détermine le meilleur itinéraire, dépasse les petits défauts mécaniques, assure des soins de premiers secours.

Avec la nouvelle ère qui vient de commencer, nous avons l'espoir à un meilleur transport, dira Khadijetou....

Par Robert Fall

 

Recherche

Archives

Culture


bac
Education: Pour le goût de lire et l'art d’écrire
Mardi, 29 Août 2017 22:59
Pendant longtemps, surtout dès le début de l'école fondamentale, on a considéré la dictée
baba
Nécrologie:suite à la disparition de MADIBA, le M.P.R présente ses condoléances.
Vendredi, 06 Décembre 2013 23:26
Le Mouvement Pour la Refondation (M.P.R) a appris avec beaucoup de chagrins, la disparition du
ENQUÊTE D’OPINION NATIONALE SUR LES PRIORITÉS DES ÉLECTEURS : PREMIÈRE DU GENRE EN MAURITANIE
Mardi, 29 Octobre 2013 00:38
NOUAKCHOTT (Le 27 octobre 2013) – Dans le cadre de son nouveau programme « Soutien à la

Reportages


afcf1.jpg
AFCF organise une cérémonie d’au revoir au coordinateur de la coopération AECID (PHOTOS)
Samedi, 18 Juillet 2020 00:09
Le siège de l’Association des femmes Cheffes de famille (AFCF) a abrité, hier, jeudi 16 juillet
img_20200715_114352.jpg
SAFIRE-TDH-AFCF-ANAPEJ pour un dispositif d’accompagnement à l’insertion socioprofessionnelle des jeunes en situation vulnérable (PHOTOS)
Vendredi, 17 Juillet 2020 23:43
Le consortium Oxfam du programme SAFIRE (Sécurité Alimentaire, Formation, Insertion,
armaire.jpg
Rosso/Bilan : Les grandes réalisations sous l'ère du Député-maire Sidi Diarra
Dimanche, 14 Octobre 2018 11:11
La commission de la communication de la commune de Rosso avec la fin du mandat de l'actuelle