Plus d'info

Université: Le Dircab du Président piégé par des étudiants (Alakhbar Info)

La recomposition de la commission électorale nationale indépendante, les garanties pour la tenue d’une élection présidentielle transparente, l’audit du fichier électoral, le respect de la volonté du peuple, le non usage des biens et moyens de l’Etat au profit d’un candidat et la présence d’observateurs étrangers , sont là quelques unes des principales revendications de l’opposition mauritanienne qui a tenu,hier, jeudi 11 avril, des marches similaires et un gigantesque meeting sur la place Ibn Abass de Nouakchott.

Quatre personnalités de l’opposition (Sidi Mohamed Ould Boubacar, Biram Dah Abeid, Mohamed Ould Maouloud et KANE Hamidou Baba), ayant officiellement annoncé leur candidature à l’élection présidentielle du 22 juin prochain ont présidé cette manifestation devant une marée humaine.

« Nous refusons les tentatives du régime de retenir la présente commission électorale nationale indépendante (CENI), qui est illégale et partisante, au service d’un seul candidat, celui du pouvoir (...) Il faut une recomposition de la CENI pour une représentation équilibrée de l’opposition et du pouvoir », a indiqué Mohamed Ould Mouloud, président de la Coalition de l’opposition et d’ailleurs candidat à la magistrature suprême.

L’opposition réclame la présence d’observateurs étrangers à l’élection présidentielle et permettre aux organismes locaux de déployer largement sur le territoire national des observateurs effectifs dans les bureaux de vote.

Elle a par ailleurs cité dans un communiqué rendu public qu'elle demande la nomination de nouveaux directeurs pour les médias publics (Radio nationale, Télévision Mauritaniya et AMI) sur la base des compétences et de la neutralité afin qu’ils ne demeurent pas des hauts parleurs pour le régime en place.

A noter que ces moyens sont toujours accusés par l'opposition d'être au profit du pouvoir et de ses candidats lors des élections.

Par la suite, l’opposition exige à ce que les organisations de la société civile dans le pays ne soient pas harcelées et que le pouvoir prenne ses responsabilités à l’endroit des créanciers de Cheikh Ridha en les indemnisant pour les préjudices subis au vu et au su des autorités publiques.

Et elle demande à ce que cessent les politiques et les propos nuisibles à l’unité nationale et à mettre rapidement en place des politiques qui ménagent les victimes de l’esclavage.

Par A.S

 

Culture


bac
Education: Pour le goût de lire et l'art d’écrire
Mardi, 29 Août 2017 22:59
Pendant longtemps, surtout dès le début de l'école fondamentale, on a considéré la dictée
baba
Nécrologie:suite à la disparition de MADIBA, le M.P.R présente ses condoléances.
Vendredi, 06 Décembre 2013 23:26
Le Mouvement Pour la Refondation (M.P.R) a appris avec beaucoup de chagrins, la disparition du
ENQUÊTE D’OPINION NATIONALE SUR LES PRIORITÉS DES ÉLECTEURS : PREMIÈRE DU GENRE EN MAURITANIE
Mardi, 29 Octobre 2013 00:38
NOUAKCHOTT (Le 27 octobre 2013) – Dans le cadre de son nouveau programme « Soutien à la

Reportages


armaire.jpg
Rosso/Bilan : Les grandes réalisations sous l'ère du Député-maire Sidi Diarra
Dimanche, 14 Octobre 2018 11:11
La commission de la communication de la commune de Rosso avec la fin du mandat de l'actuelle
abvolbet.jpg
Reportage: Le mouton de l'Aid , pas pour n’importe qui !
Mardi, 14 Août 2018 12:30
A une semaine juste de la fête de l’Aïd El Adha, prévue, le mardi prochain, le central de
acha1.jpg
Commune de Rosso/APJR : Journées de consultations et soins gratuits aux populations de Chgarra (En IMAGES)
Samedi, 11 Août 2018 22:33
La commune de Rosso en partenariat avec l’Association pour la promotion des jeunes de Rosso