Pour ceux qui prisent le changement du monde qui les entoure, la politique pourrait bien constituer l’un des meilleurs tremplins pour y parvenir.

Cette vérité, Oudaa semble l’avoir bien intériorisée, bien avant de s’y investir docilement, fermement mais aussi, tout efficacement. Certes le parcours de l’Homme n’aura pas été des plus aisés mais l’aventure de le propulser à la tête de la République, vaudra certainement la peine.

Je suis persuadé que cette idée ait déjà effleuré et à maintes reprises l’esprit de Aziz qui tient à faire du parti au pouvoir, l’UPR, un parti apte à défendre, aussi longtemps que possible, ce statut et ce positionnement partisans.

Jeune, beau, noble, diplômé, riche, ambitieux et expérimenté, Oudaa dispose en réalité des meilleures qualités requises pour tenir en marche, toutes les stratégies et ambitions que nos républicains envisagent de d’élaborer et/ou de faire perdurer.

Sans beaucoup tergiverser autour de la configuration future des hommes-clés au sein du pouvoir en Mauritanie, horizon 2019, tout laisser présager de la nécessité d’opérer, parmi nos politiques en exercice ou en attente, UPR ou simple mouvance, opposants ou de troisième ligne,un choix qui , outre les qualités requises pour être présidentiable, procède du respect des citoyens.

En fait, les citoyens mauritaniens rêvent (chose, du reste permise, particulièrement en politique) et de par leur droit de citoyenneté, d’avoir un président patriote, démocratique, élégant, éloquent, bilingue au moins, bien instruit, posé, jeune et dynamique. Un président qui ait eu à fréquenter de grandes écoles ou universités de renommée.., Un président qui respecte les valeurs républicaines et qui valorise notre diversité socio- ethnoculturelle.. Un président qui soit un bon père de Famille, qui paye les impôts et qui ait constitué d’abord un soutien pour sa propre communauté avant de l’être pour tous les citoyens de la République.

Toutes ces qualités et plus, se trouvent être réunies et sans emphase aucune, chez Oudaa.

Certes, personne n’est parfait et l’exercice de toute fonction politique renferme ses propres révères et génère ses propres limites. Mieux, cet exercice porte même l’empreinte du système au sein duquel il opère ou a déjà opéré. Toutefois, cela n’altère en rien les qualités intrinsèques de tout un chacun parmi nous.

La mousse s’évapore comme on dit mais l’Argile persiste et Oudaa dispose de cette Argile pour être le futur président de la République Islamique de Mauritanie.

Il demeure cependant établi, chez nous comme partout ailleurs, que dissocier Scandales et Politiciens, relève de l’idéalisme car la politique n’est pas, par définition, la carrière des âmes sensibles ! Insultes, injures, diffamations, allégations mensongères mais aussi verdict, ovation, plébiscite, constats et vérités absolues, cohabitent, en amont qu’en aval, horizontalement que verticalement…

En sommes, le Macron de la Mauritanie, ne peut être qu’Oudaa, n’est-ce pas ?

Sidi Ould Cheikh

Tél : 43254343

 

Culture


bac
Education: Pour le goût de lire et l'art d’écrire
Mardi, 29 Août 2017 22:59
Pendant longtemps, surtout dès le début de l'école fondamentale, on a considéré la dictée
baba
Nécrologie:suite à la disparition de MADIBA, le M.P.R présente ses condoléances.
Vendredi, 06 Décembre 2013 23:26
Le Mouvement Pour la Refondation (M.P.R) a appris avec beaucoup de chagrins, la disparition du
ENQUÊTE D’OPINION NATIONALE SUR LES PRIORITÉS DES ÉLECTEURS : PREMIÈRE DU GENRE EN MAURITANIE
Mardi, 29 Octobre 2013 00:38
NOUAKCHOTT (Le 27 octobre 2013) – Dans le cadre de son nouveau programme « Soutien à la

Reportages


arestau.jpg
Mauritanie: Nouakchott, le royaume des fast-foods
Samedi, 13 Août 2016 09:31
Tawary-Investir dans les fast-foods est devenu un domaine fructueux pour bon nombre de jeunes plus
abbakary.jpg
Mauritanie : Reconversion réussie d’un ex chenapan
Jeudi, 02 Juillet 2015 18:30
  Moustapha, un jeune homme de 22 ans tient un commerce florissant au marché « Lahmoum » de
fruits.jpg
Fruits et légumes: Les étals flambent et les prix virevoltent à la veille de la fête
Jeudi, 02 Octobre 2014 16:18
Les ménages nouakchottois sont soumis à un cycle diabolique tout au long de l'année. « Face