Plus d'info

Tawary vidéos

Université: Le Dircab du Président piégé par des étudiants (Alakhbar Info)

La réussite du Dialogue National Inclusif, qui s’est déroulé, du 29 Septembre au 20 Octobre, et les recommandations sur lesquelles il a débouché nous invitent à saluer la maturité et la sagesse de notre classe politique, de la majorité, comme de l’opposition soucieuse de l’intérêt national, et à réfléchir sur les propos brefs mais consistants tenus par Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, le Président de la République lors de la cérémonie de clôture de ce Dialogue.

Ce dialogue que nous souhaitions être l’expression de la démocratie dans notre contexte arabe et africain, celle que Nelson Mandela définissait ainsi : « la démocratie signifiait qu’on devait écouter tous les hommes et qu’on devait prendre une décision ensemble en tant que peuple ».

C’est partant de cette option que ce dialogue a été lancé et cette vision a permis de regrouper autour d’une même table la majorité dans son ensemble, et une grande partie de l’opposition.

Même si certains ont, malheureusement fait le choix de rester à l’écart de tout consensus national, pour des raisons qui leurs sont propres, l’occasion leur a pourtant été offerte de s’exprimer sans contrainte.

Les conclusions de ce Dialogue National Inclusif, acceptées par tous les participants sont venues conforter l’esprit démocratique et le souci permanent de son excellence, Monsieur le Président du mieux être de nos populations, dans une unité nationale toujours plus forte et une démocratie plus ancrée.

L’Unité Nationale de notre peuple en est la richesse et le garant de la pérennité et toute action visant à sa consolidation et son affermissement est hautement nationale et les recommandations du Dialogue en ce sens ne peuvent être mises en cause que par des ennemis de notre nation.

L’étendue de notre territoire national et la disparité de ses différentes zones, dans leurs ressources naturelles, leurs infrastructures de base, et leur accès aux divers services, font que notre besoin réside beaucoup plus dans la mise sur pied de conseils régionaux pouvant équilibrer et orienter l’action gouvernementale pour arriver à un développement harmonieux.

Mais, comme une certaine opposition fait dire aux autres ce qu’elle construit dans son esprit, elle a préféré ignorer cette noble intention, même quand elle a été réaffirmée quelque temps plus tard et continuer à enfourcher un cheval mort qui ne l’amènera évidemment nulle part.

En clôturant le Dialogue Inclusif National, Son Excellence, le Président de la République a, une fois de plus montré, à l’opposition, comme à la majorité, et surtout au peuple mauritanien que son action politique exclusivement pour la sauvegarde des intérêts nationaux, le bien être de notre peuple et le renforcement des institutions démocratiques pour ancrer davantage une gouvernance toujours plus démocratique.

Il a affirmé l’importance que revêt à ses yeux la Constitution dont il est le premier garant qui le conduit à rappeler qu’elle ne saurait être modifiée pour servir les intérêts d’un groupe quelconque, ni à son Excellence, Président de la République pour garantir la sérénité politique et rappeler aux uns et aux autres qu’il laissera les urnes choisir l’avenir du pays, en toute démocratie.

Cette position est celle d’un patriote pour lequel les intérêts du peuple et de la Nation passent avant ses intérêts personnels, son exemplarité devrait être une invite à accompagner ce leader dans le projet de société qu’il cherche à réaliser pour notre peuple.

En tout état de cause, il nous semble devoir tirer une grande leçon de démocratie de l’attitude du Président : si son désir était réellement de chercher un troisième mandat qu’il aurait eu haut la main compte tenu des grandes réalisations qui renforcent chaque jour sa popularité.

A travers cette politique et cette gouvernance et loin des discours politiciens intéressés, Monsieur le Président peut se tanguer de jouir d’une popularité inégale qui aurait pour lui assurer autant de mandats qu’il aura souhaité.

Nous prions qu’Allah guide nos pas vers le mieux être et la stabilité d’une Mauritanie toujours plus solide, prospère et démocratique.

Ahmedou Ould Sidina Ould Bock,
Titulaire d’un diplôme des Etudes Supérieures en Linguistiques et Technologies Educatives, LEMANS (France)

 

Culture


baba
Nécrologie:suite à la disparition de MADIBA, le M.P.R présente ses condoléances.
Vendredi, 06 Décembre 2013 23:26
Le Mouvement Pour la Refondation (M.P.R) a appris avec beaucoup de chagrins, la disparition du
ENQUÊTE D’OPINION NATIONALE SUR LES PRIORITÉS DES ÉLECTEURS : PREMIÈRE DU GENRE EN MAURITANIE
Mardi, 29 Octobre 2013 00:38
NOUAKCHOTT (Le 27 octobre 2013) – Dans le cadre de son nouveau programme « Soutien à la
VIème édition des journées scientifiques et culturelles au Mali: Les étudiants mauritaniens débattent de la problématique de l’Insuffisance Rénale
Mercredi, 12 Juin 2013 19:37
L'Association des Elèves Etudiants et Stagiaires Mauritaniens au Mali (AEESMM) dans le cadre de la

Reportages


arestau.jpg
Mauritanie: Nouakchott, le royaume des fast-foods
Samedi, 13 Août 2016 09:31
Tawary-Investir dans les fast-foods est devenu un domaine fructueux pour bon nombre de jeunes plus
abbakary.jpg
Mauritanie : Reconversion réussie d’un ex chenapan
Jeudi, 02 Juillet 2015 18:30
  Moustapha, un jeune homme de 22 ans tient un commerce florissant au marché « Lahmoum » de
fruits.jpg
Fruits et légumes: Les étals flambent et les prix virevoltent à la veille de la fête
Jeudi, 02 Octobre 2014 16:18
Les ménages nouakchottois sont soumis à un cycle diabolique tout au long de l'année. « Face