Tawary vidéos

Université: Le Dircab du Président piégé par des étudiants (Alakhbar Info)

Monsieur le Président, c’est avec un grand et réel espoir que nous nous adressons à vous par cette présente lettre ouverte, afin que ce problème qui pourrait prendre des dimensions inquiétantes soit résolu.

Monsieur le Président, Mohamed Ould Abdel Aziz, il s’agit d’une parcelle que notre père, Feu Baidy Sy avait léguée au vieil homme, Ibra Guèye afin qu’il puisse l’exploiter pour nourrir sa famille.

Après le décès d’Ibra Guèye, son frère, Abou Gueye continuait de cultiver cette terre pour subvenir aux besoins de la famille de son défunt, frère, sans aucun problème.

Au vu et au su de tous les habitants de Tékane, ce dernier n’a jamais rencontré de problème à propos de ce terrain. Et d’ailleurs, les populations savent que cette parcelle a été offerte à Feu Ibra Guèye, par notre père.

En tant que fils et notables de Tékane (Trarza), nous sommes appelés à conserver et sauvegarder les bonnes relations édifiées par nos aïeux. Et d’ailleurs nous devons faire à ce que nos enfants vivent en parfaites relations pour que la paix, l’entente, la concorde et la cohabitation demeurent entre nous.

Monsieur le président, croyez nous, Tékane, n’a jamais été objet de litige ni de contradictions aux temps de nos pères et de ce fait, nous ne le souhaitons pas aujourd’hui, ni demain.

Mais, ce qui arrivera arriva ! L’un des fils de ce département et d’ailleurs ancien ministre (personnalité influente semble-t-il), tente de perturber la situation en voulant occuper à tort le terrain transformé en champs par la famille de Feu Ibra Guèye que Baidy Sy lui avait donné.

Nous vous informons que ce responsable est venu dire qu’il va occuper cette terre parce qu’il a trouvé un financement pour une usine.

Il est capital de dire que cette partie de Tékane est marécageuse et elle n’est bonne que pour l’agriculture et en plus elle ne lui appartienne pas pour pouvoir y faire des projets.

Monsieur le président de la République, Mohamed Ould Abdel Aziz, voilà une injustice qui se dessine et nous vous prions de la combattre.

Ce cas vient s’ajouter à un autre qui avait eu lieu dans le passé, lorsque le terrain qui abrite l’actuelle grande Mosquée de la ville était ciblé pour des fins personnelles. Mais en vain ! Et il a fallu, les interventions de Feu, l’Imam Abdel Aziz Sy et d’autres personnalités de la ville pour que les choses rentrent dans l’ordre.

Monsieur le Président de la République Islamique de Mauritanie, nous vous informons que nous avons entrepris des démarches pour que cette affaire ne prenne pas une telle ampleur, mais le camp adverse n’a pas voulu et vous êtes notre dernier recours pour que ce problème soit résolu et que les propriétaires de cette superficie l’exploitent en toute quiétude.

Président, sachez que l’affaire a atteint son seuil et que les autorités locales et régionales sont averties.

Monsieur le président, nous espérons que justice soit rendue !

Très haute considération !

Tékane, le 23/05/2016

Le porte des victimes de l’injustice

Mr Hacen Sy

Tél : 46980555

 

Culture


baba
Nécrologie:suite à la disparition de MADIBA, le M.P.R présente ses condoléances.
Vendredi, 06 Décembre 2013 23:26
Le Mouvement Pour la Refondation (M.P.R) a appris avec beaucoup de chagrins, la disparition du
ENQUÊTE D’OPINION NATIONALE SUR LES PRIORITÉS DES ÉLECTEURS : PREMIÈRE DU GENRE EN MAURITANIE
Mardi, 29 Octobre 2013 00:38
NOUAKCHOTT (Le 27 octobre 2013) – Dans le cadre de son nouveau programme « Soutien à la
VIème édition des journées scientifiques et culturelles au Mali: Les étudiants mauritaniens débattent de la problématique de l’Insuffisance Rénale
Mercredi, 12 Juin 2013 19:37
L'Association des Elèves Etudiants et Stagiaires Mauritaniens au Mali (AEESMM) dans le cadre de la

Reportages


arestau.jpg
Mauritanie: Nouakchott, le royaume des fast-foods
Samedi, 13 Août 2016 09:31
Tawary-Investir dans les fast-foods est devenu un domaine fructueux pour bon nombre de jeunes plus
abbakary.jpg
Mauritanie : Reconversion réussie d’un ex chenapan
Jeudi, 02 Juillet 2015 18:30
  Moustapha, un jeune homme de 22 ans tient un commerce florissant au marché « Lahmoum » de
fruits.jpg
Fruits et légumes: Les étals flambent et les prix virevoltent à la veille de la fête
Jeudi, 02 Octobre 2014 16:18
Les ménages nouakchottois sont soumis à un cycle diabolique tout au long de l'année. « Face