J’ai été surpris au cours de la visite que j’ai effectuée à la prison civile d’Aleg, le 16 septembre courant par le communiqué infondé publié par l’ong IRA et son président, Biram Ould Abeidi. Un communiqué qui dit que : «  je suis venu à la prison d’Aleg de la part du ministère de la justice dans le but d’agresser Biram ».

Biram qui vit une crise a montré qu’il ne peut supporter la vie en prison au moment, où, il se dit leader. En effet, j’ai profité de ma présence dans la prison pour lui dire que je ne suis pas comme il le pense. Alors, il s’agit là d’une vérité absolue !

1-J’étais accompagné d’une délégation composée de Mr Cheikh Ould Jiddou, qui travaille dans le projet à l’Union Européenne, concernant l’Etat de droit, le conseiller technique du ministre de la justice, Mr Diallo Abou et Mr Ely Haidara, de la Fondation Noura.

Il est question d’une coopération entre deux organisations avec Caritas-Mauritanie, qui finance le projet de la réinsertion des détenus qui m’ont chargé de suivre ce dit projet et cela depuis trois ans.

2-Je détiens une autorisation permanente pour la gestion de ce projet, sous le N°09 en date du 04 juin 2013 signée par le directeur des prisons suite au protocole d’accord qui lie Caritas à la direction des prisons d’une part et à notre ong d’autre part (L’Action pour la sauvegarde des droits de l’homme en Mauritanie) qui porte le récépissé N°0000505 en date du 13 Mars 2008.

3-Je reviens pour dire que Birame ne cesse d’entrer en différend avec ses frères de la communauté haratine. Et cela au moment, où, les haratines conscients et doués d’une morale fondée sur les principes de l’Islam et fiers de leur appartenance à la Oumma Islamique cherchent à s’unir et vivre avec leurs frères des autres communautés. D’ailleurs ceux qui ont posé la cause Haratine avec intelligence et respect des autres loin de l’extrémise et de la division des mauritaniens.

Il s’agit des hommes intègres et déterminés pour une unité des mauritaniens et non ceux qui militent pour la division et la haine entre les mauritaniens.

4-En vérité, suite à son comportement et le mal de supporter la vie en prison, c’est lui, Biram, en personne qui m’a agressé verbalement et il m’a accusé de tous les maux et cela en présence des membres de la délégation  et des responsables de la sécurité de la prison d’Aleg.

En réponse à toutes ces agressions, je lui ai demandé de me permettre de lui expliquer le but de ma mission qui est de s’informer de la situation des détenus.

A ma surprise, il continue son discours malintentionné, et il ne reste que de lui dire que sa pensée confirme son comportement.

En somme, je déclare ici , que nous sommes liés depuis cinq ans au ministère de la justice par un cadre du travail bien précis qui est la protection des détenus et la sauvegarde de leurs droits et rien d’autre.

Tant que Biram est détenu, nous le prenons en considération et il bénéficiera de notre défense en tant que personne avant tout d’abord.

L’Organisation pour l’action et la protection des droits de l’homme en Mauritanie

Pr Sidi Abdallah Ould Mohamed Ould Hamady

Nouakchott, le 17/09/2015

 

Culture


bac
Education: Pour le goût de lire et l'art d’écrire
Mardi, 29 Août 2017 22:59
Pendant longtemps, surtout dès le début de l'école fondamentale, on a considéré la dictée
baba
Nécrologie:suite à la disparition de MADIBA, le M.P.R présente ses condoléances.
Vendredi, 06 Décembre 2013 23:26
Le Mouvement Pour la Refondation (M.P.R) a appris avec beaucoup de chagrins, la disparition du
ENQUÊTE D’OPINION NATIONALE SUR LES PRIORITÉS DES ÉLECTEURS : PREMIÈRE DU GENRE EN MAURITANIE
Mardi, 29 Octobre 2013 00:38
NOUAKCHOTT (Le 27 octobre 2013) – Dans le cadre de son nouveau programme « Soutien à la

Reportages


arestau.jpg
Mauritanie: Nouakchott, le royaume des fast-foods
Samedi, 13 Août 2016 09:31
Tawary-Investir dans les fast-foods est devenu un domaine fructueux pour bon nombre de jeunes plus
abbakary.jpg
Mauritanie : Reconversion réussie d’un ex chenapan
Jeudi, 02 Juillet 2015 18:30
  Moustapha, un jeune homme de 22 ans tient un commerce florissant au marché « Lahmoum » de
fruits.jpg
Fruits et légumes: Les étals flambent et les prix virevoltent à la veille de la fête
Jeudi, 02 Octobre 2014 16:18
Les ménages nouakchottois sont soumis à un cycle diabolique tout au long de l'année. « Face