Université: Le Dircab du Président piégé par des étudiants (Alakhbar Info)

 

Moustapha, un jeune homme de 22 ans tient un commerce florissant au marché « Lahmoum » de Nouakchott.

Pour Moustapha, les affaires marchent bien et tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles.

Pourtant Moustapha revient de loin et n’eut été la grâce divine qui a permis de le remettre sur les rails, c’était un garçon perdu pour de bon. Ancien pensionnaire de la prison civile où il effectua plusieurs séjours pour des infractions diverses, il finit par se repentir et arriva à repartir sur de nouvelles bases.
Et le résultat ne se fit pas attendre. Et c’est avec regret que Moustapha parle de cette période d’égarement dont il n’est pas responsable. A 6 ans, ses parents avaient divorcé et le petit enfant qu’il était fut abandonné à lui-même. Son père s’était remarié et Moustapha faisait le va-et-vient entre sa mère et son père. Il n’était pas bien traité raconte-t-il avec amertume et finit par se lier d’amitié avec des enfants de la rue.
Ces mauvaises fréquentations eurent très vite de l’effet et Moustapha abandonna ses parents et devint violent.
Il s’adonnait aux larcins et aux actes de banditisme qui le conduisirent régulièrement en prison.
Si Moustapha a réussi à se départir de son comportement et de se reconvertir à une vie normale, tel n’est pas le cas de milliers d’autres enfants qui, comme lui, sont abandonnés à leur sort par des parents le plus souvent sans scrupules.
En effet, les enfants sont le plus souvent victimes d’un comportement parental irresponsable.
Ils sont très nombreux, les hommes qui conçoivent des enfants puis les abandonnent sans assistance. Le taux de divorce est en effet très élevé et le fameux code de statut personnel qui est sensé protéger les droits des femmes et des enfants n’est pas appliqué comme il se doit en Mauritanie. C’est là une situation tout à fait préoccupante.
Bakari Guèye

 

Culture


bac
Education: Pour le goût de lire et l'art d’écrire
Mardi, 29 Août 2017 22:59
Pendant longtemps, surtout dès le début de l'école fondamentale, on a considéré la dictée
baba
Nécrologie:suite à la disparition de MADIBA, le M.P.R présente ses condoléances.
Vendredi, 06 Décembre 2013 23:26
Le Mouvement Pour la Refondation (M.P.R) a appris avec beaucoup de chagrins, la disparition du
ENQUÊTE D’OPINION NATIONALE SUR LES PRIORITÉS DES ÉLECTEURS : PREMIÈRE DU GENRE EN MAURITANIE
Mardi, 29 Octobre 2013 00:38
NOUAKCHOTT (Le 27 octobre 2013) – Dans le cadre de son nouveau programme « Soutien à la

Reportages


abvolbet.jpg
Reportage: Le mouton de l'Aid , pas pour n’importe qui !
Mardi, 14 Août 2018 12:30
A une semaine juste de la fête de l’Aïd El Adha, prévue, le mardi prochain, le central de
acha1.jpg
Commune de Rosso/APJR : Journées de consultations et soins gratuits aux populations de Chgarra (En IMAGES)
Samedi, 11 Août 2018 22:33
La commune de Rosso en partenariat avec l’Association pour la promotion des jeunes de Rosso
aeaucr.jpg
Rosso: L'approvionnement de la ville et ses environs en eau potable , l'une des grandes réalisations de la commune (2e Partie)
Mardi, 03 Juillet 2018 23:52
La commune de Rosso (Trarza) passe en revue les grandes réalisations faites par l’équipe